Les critères pour choisir son disque dur externe :

Rappel : si vous avez un message qui dit qu’il y a une erreur sur le disque dur externe, ne vous posez pas de question : arrêter de l’utiliser et acheter un autre disque dur externe. Ne prenez aucun risque pour stocker vos sauvegardes : combien de fois des clients ont voulu récupérer des fichiers sur un disque dur externe qui était défaillant ? Je ne les compte plus…

Les marques recommandées pour les disques durs externes : Western Digital. Seagate. Transcend. Toshiba. Samsung. Hitachi. La Cie.

Vérifiez si vous avez en plus gratuitement le logiciel de chiffrage de vos données. Généralement très simple à utiliser, il permet de mettre vos données en sécurité en bloquant l’accès par un code. Ainsi vous pouvez laisser vos sauvegardes dans un autre lieu ou dans votre voiture.

Il existe 2 types de disques durs externes :

Le disque dur classique : le HDD (Hard Disk Drive) :

Avantages :

  • Il a une grosse capacité, généralement 1 to (téraoctet) soit 1 000 go (gigaoctets).
  • Sa taille est soit de 3.5 pouces ou 2.5 pouces.
  • Son usure est lente : chaque octet (trou) peut être utilisé 10 000 fois.
  • En cas de défaillance, la récupération des données est possible pour un dépanneur informatique comme Ordysouris dans 9 fois sur 10.
  • Son prix en septembre 2019 est de 60 € environ pour 1 téraoctet soit 1 000 gigaoctets. (4 fois plus de capacité qu’un SSD au même prix)

Inconvénients :

  • Il est lent.
  • Il est très fragile aux chocs car il a un bras mécanique qui lit le plateau (comme un tourne-disque).

Conseils :

  • Je vous conseille vivement de le prendre avec une protection antichoc.
  • La prise USB doit être en « 3.0 » soit de couleur bleue.

Le disque dur rapide : le SSD (Solid State Drive) :

  • C’est comme une grosse clef USB, dotée de mémoire flash de plus grosse capacité.

Avantages :

  • Il est au moins 4 fois plus rapide que le HDD.
  • Les disques SSD sont beaucoup plus résistants aux chocs et aux vibrations, dans la mesure où ils ne sont pas constitués d’éléments mobiles comme les disques durs HDD (plateaux de stockage, tête de lecture/écriture). Ils sont également moins sensibles aux variations de températures.
  • Seulement à savoir :
  • Les disques SSD seront moins résistants dans la durée que les disques durs HDD. Le stockage de données se faisant par mémoire Flash, les cellules de mémoires ont un nombre limité de cycles d’écriture et sont 10 fois moins endurantes que le stockage de mémoire magnétique : chaque octet (trou) peut être utilisé que 1 000 fois.
  • Toutefois, dans le cadre d’une utilisation normale, la durée d’un disque SSD est au moins de 10 ans ! Donc ce n’est pas vraiment un inconvénient.

Inconvénients :

  • Les données peuvent s’effacer au bout de 6 mois à de quelques années s’il n’y a pas d’alimentation.
  • Les SSD peuvent perdre leurs données rapidement s’ils sont complètement débranchés, en particulier dans des environnements très chauds.
  • La récupération des données est IMPOSSIBLE pour un dépanneur informatique comme Ordysouris.
  • Il faut passer systématiquement par des sociétés spécialisées comme Databack à la Roche sur Yon : prix minimum 600 €.
  • Les sauvegardes sont donc impératives sur 2 disques durs externes.
  • Son prix en septembre 2019 est de 60 € pour 250 go. (4 fois plus cher qu’un HDD à taille identique)

Conseils :

  • La prise USB doit être en « 3.0 » soit de couleur bleue.
Conseils pour l’achat d’un disque dur externe